CBNFC-ORI

  • CBNFC-ORI

Fresque murale dédiée à la biodiversité locale : Projet anniversaire pour les 20 ans du CBNFC-ORI

Sensibiliser, interpeller, alerter quant à la fragilité de notre patrimoine naturel local, c’est l’ambition du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI), à travers ce projet artistique singulier, mené en plein cœur du centre-ville de Besançon au contact d’un public nouveau, en collaboration avec le Festival Bien Urbain, art dans (et avec) l'espace public.

 

Projet anniversaire du CBNFC-ORI

En 2023, le CBNFC-ORI fête ses 20 ans ! Vingt années au service de la connaissance, de la conservation et de la valorisation des espèces fascinantes qui font la richesse de notre patrimoine naturel régional. Au-delà du programme d’animation prévu pour fêter cette étape importante dans la vie de notre structure, nous avons souhaité mener une action de sensibilisation différente, pérenne et symbolique qui puisse s’ancrer durablement et localement. Mais surtout, nous souhaitions entrer au contact d’un public nouveau, un public parfois peu initié aux enjeux écologiques de notre territoire et devenu aujourd’hui un public clé.

L’art dans l’espace public n’est pas restrictif. Il s’adresse à tous, est accessible par tous et à toute heure. Il interpelle et invite chacun à ressentir, interpréter et réagir sans distinction d’origine, de classe sociale ou de génération.

C'est ainsi qu'avec la complicité du Festival Bien Urbain, art dans (et avec) l'espace public, nous avons choisi de mettre à l'honneur la biodiversité locale, à travers la réalisation d'une grande fresque murale en plein coeur de la boucle à Besançon !

Le lieu

La fresque se tiendra au centre-ville, au carrefour entre les rues Bersot et Proudhon à Besançon. Nous tenions à remercier très chaleureusement les propriétaires de l'immeuble pour leur contribution et leur enthousiasme pour ce projet !

 

 

L’emplacement de cette façade, en plein cœur du centre-ville fait véritablement sens de par le public extrêmement diversifié qui fréquente ce quartier. La rue Bersot concentre la plus importante offre de restauration du centre-ville, attirant ainsi bisontins, franc-comtois et touristes au sens large. Extrêmement passante, elle a également la particularité d’être fréquentée par des générations très différentes, venues passer l’après-midi ou la soirée dans l’un des nombreux bars et restaurants de la rue. S’agissant d’une rue piétonne, les passants auront également le loisir de s’arrêter, de regarder et de discuter plus facilement de l’œuvre, également visible depuis les nombreuses terrasses de la rue.

L’aspect de cette façade, sa couleur et sa texture font également écho au milieu naturel dans lequel pousse l’espèce choisie pour cette fresque : la saxifrage de Gizia, une plante extrêmement rare endémique du village de Gizia, dans le Jura (39). 

Le message 

Représenter une espèce végétale menacée, c’est mettre un coup de projecteur sur une disparition silencieuse, c’est rappeler l’existence de ces espèces fragiles, qui disparaissent juste sous nos yeux, bien plus proches et concrètes que les rhinocéros blancs et autres grands mammifères d'Afrique, souvent visualisés par l’opinion publique. Il s’agit de la représentation d’une minuscule espèce, discrète, mais devenue gigantesque sur ce mur, comme un cri d’alerte pour manifester son existence et ramener les enjeux environnementaux au cœur de l’espace public et de la ville...

Son nom scientifique «  saxifraga » signifie « Perce pierre ». En effet, les saxifrages sont de petites plantes à fleurs qui ont la particularité de pousser à travers les rochers. Ici à nouveau, elle perce la pierre et se fraye un chemin là où on ne l’attend pas, dans cet environnement artificialisé où elle vient occuper l’espace, illustrant ainsi la force et la résilience du vivant.

L’espèce choisie

Pour ce projet, en concertation avec l’artiste Doa oa, nous souhaitons représenter sur cette fresque une saxifrage des rochers : la saxifrage de Gizia (saxifraga giziana), une espèce endémique de notre territoire sur laquelle travaille tout particulièrement notre Conservatoire. Afin d’illustrer la double compétence de notre Conservatoire, elle serait accompagnée d’un papillon de jour qui vit dans les mêmes milieux naturels que la saxifrage de Gizia : le sylvandre helvète (Hipparchia genava).

 

 

Pourquoi la saxifrage de Gizia

  • Tout d'abord, parce qu'en latin "Saxifraga" veut dire « Perce pierre » : les saxifrages sont de petites fleurs qui poussent à travers les rochers. Faire apparaître en peinture, sur un mur brut, la représentation d’une plante qui pousse à travers la pierre nous semble très symbolique et tout à fait pertinent pour ce projet.
    On y évoque ces espèces qui trouvent des chemins là où on ne les attend pas et se frayent un passage à travers des milieux qui ne semblent pas faits pour les accueillir, tout comme cette façade urbaine sur laquelle la saxifrage se fait une place.
    Cela illustre également la résilience de la nature, sa force.
  • Ensuite, parce que la saxifrage de Gizia est la seule espèce endémique de Franche-Comté. Cette espèce n'existe nulle part ailleurs dans le monde et représente donc l’un des trésors de notre patrimoine naturel local.
  • Enfin, parce que notre Conservatoire botanique prévoit en 2023 le lancement d’un vaste "Plan National d'Action" en faveur des saxifrages des rochers, soutenu par l’État. Cette fresque fera donc également écho à ce travail et permettra de valoriser les actions menées concrètement en faveur de la flore au niveau local.

Peinture minérale

Afin de s'inscrire au maximum dans une démarche éco-responsable, la fresque sera réalisée à partir de peintures minérales de la marque Keim.

 

L'artiste

C'est l'artiste espagnole Doa oa qui a été choisie pour donner vie à ce projet qui rendra hommage à la flore menacée. Invitée par le CBNFC-ORI, l'association Juste Ici et les copropriétaires de l'immeuble, Doa_Oa (1986) est une artiste espagnole pluridisciplinaire qui navigue entre la peinture murale, l'installation, l'illustration et la photographie.

Depuis 2014, avec son projet Reforestando, elle étudie et peint sur les murs des espèces végétales pour sensibiliser les passants à l'importance de préserver notre environnement, la biodiversité et les écosystèmes.

 

 

Site de l'artiste

 

Le festival Bien Urbain, art dans (et avec) l'espace public

L’association Juste Ici, implantée à Besançon, mène différentes actions culturelles liées à la création en espace public.

Depuis 2011, le festival “Bien Urbain – art dans (et avec) l’espace public” a permis à Juste Ici d’inviter de nombreux artistes locaux et internationaux et ainsi soutenir la création artistique contemporaine dans l’espace public. Actuellement sous forme de biennale, le festival a lieu en juin à Besançon et dans le Grand Besançon.

 

Logo Bien Urbain Juste Ici

 

Tout au long de l’année, Juste Ici développe également de nombreux projets en lien avec les écoles, des structures socioculturelles et les habitants de différents quartiers de Besançon.

En savoir plus 

 

Partenaires

Ce projet de fresque, mettant en avant la fragilité de la flore sauvage de notre territoire, a été réalisé à l'occasion des 20 ans du CBNFC-ORI. Il a notamment reçu le soutien du Museum de Besançon que nous remercions très chaleureusement !